Conférence africaine pour la Libre Pensée et l’Humanisme

vendredi 19 décembre 2008
popularité : 1%

Une conférence internationale, organisée par la Cameroonian FreeThought Association, avec l’appui de l’IHEU et aussi des libres penseurs de France, des USA, de la NSS du Royaume-Uni, et du Nigeria, a eu lieu le 17 janvier 2007 à Yaoundé. Ce fut une première dans ce pays qui, de sa découverte par les explorateurs portugais en 1472, de sa triple colonisation, allemande, britannique et enfin française et dont les religions surtout catholique et protestante, ont été à l’avant-garde de la pénétration étrangère exploiteuse, connaît une profusion de religions en tous genres, qui essaiment dans l’ensemble du pays avec l’accord tacite des gouvernants, et propagent leur discours dogmatique et obscurantiste dans toute la société camerounaise.

C’est au milieu de cet environnement encadré par les Eglises avec la complicité des gouvernants, qu’une association de libres penseurs a vu le jour, et a, pour la première fois et publiquement, exprimé une pensée libre ; dans ce contexte où tous les actes de la vie ne sont interprétés que par rapport au mysticisme et à la sorcellerie par les populations formatées à la religion et à l’irrationnel, c’était un pari qui a été bien tenu. En effet, les Eglises, dont les arguments déistes servent d’alibi aux gouvernants, expliquent la paupérisation dans laquelle se trouve les populations par le fait que Dieu organise toute chose, et réservera un meilleur sort au ciel à tous ceux qui croient en son fils « Jésus », ce qui signifie qu’il est demandé aux populations de ne pas combattre contre la politique antisociale mise en œuvre par le gouvernement camerounais au profit de nos exploiteurs que sont le FMI, la Banque mondiale, l’OMC, l’UE, etc.. JPEG - 4.2 ko

Les vraies Lumières pour l’Afrique

Cette conférence internationale, dont le thème était : « Humanisme laïque et libre pensée : les vraies Lumières pour l’Afrique », a voulu, par une discussion libre et par le libre examen, en s’inspirant des Lumières, démontré le mensonge et l’escroquerie intellectuelle de ces discours religieux délibérément manipulateurs, qui ne sont qu’au service d’une cause, celle de ceux qui nous oppriment et nous exploitent. Cette conférence avait également pour but, de démontrer la violation d’un principe inscrit dans le préambule de la constitution camerounaise, à savoir, le principe de la laïcité de l’Etat qui n’est pas du tout respecté par nos gouvernants, et afficher ainsi la collaboration entre les deux institutions, pour le plus grand malheur des populations. Cette conférence a connu un certain succès, et a établi que malgré le matraquage médiatique en faveur des religions dont les populations sont l’objet, il y a des personnes et surtout des jeunes qui cherchent la voie de la résistance à la dégénérescence de la société et ont trouvé ce chemin dans le combat pour la paix, la tolérance, le libre examen, la liberté d’expression, le besoin de justice sociale et économique dans la pensée libre. Les rapports des divers intervenants ont montré à suffisance, pour les Camerounais par exemple, la nocivité de la conception religieuse d’autochtone et d’allogène qui promeut la communauté, notion qui a été intégrée dans la nouvelle constitution, et qui est vecteur de division et porteuse de conflits latents, et pour les non camerounais, le message de libération humaine de la laïcité condition sine qua non pour arriver à l’émancipation humaine qui ne sera que l’œuvre de l’humain lui-même, débarrassé de tout dogme.

Une soif de comprendre

La discussion vive mais instructive qui a ponctué les débats de cette conférence a dégagé un besoin d’en savoir plus sur la pensée libre, surtout de la part des jeunes qui constituaient une bonne part des quelques soixante participants de cette conférence. Les leçons que nous pouvons tirer de celle-ci est le débat que nous pouvons désormais mener au grand jour au sein de la société camerounaise, pour faire connaître notre courant de pensée qui devrait être une alternative rationnelle et morale à la religion, dénoncer dans notre activité le non-respect du principe de laïcité de l’Etat inscrit dans notre constitution et toujours remis en cause par nos gouvernants, pour arriver à une vraie séparation des Eglises et de l’Etat. Le succès de cette conférence tient aussi au fait que beaucoup de jeunes ont apprécié le message véhiculé par la Libre Pensée, aimé le caractère démocratique et libre des débats, et exprimé leur désir de faire un bout de chemin avec la Libre Pensée, ce qui nous ouvre les perspectives d’un avenir prometteur.

Martin Mbille

Paru dans La Raison N° 520 – avril 2007


Annonces

“Secular views in bioethics” Review and Prospects

INTERNATIONAL SYMPOSIUM

Friday, September 30th 2011

Saturday, October 1st , 2011

Campus Universitat de Barcelona

Facultat de Dret de la Universitat de Barcelona

Avda. Diagonal, 684

08034-BARCELO A

Under the auspices of the Observatori de Bioetica i dret and of the Faculte de Droit, universitat de Barcelona (Prof. Maria Casado and Albert Royes)

- Registration form and support – Barcelona symposium

- Registration form and payment (at the order of Libre Pensée) send to : Libre Pensée 10/12 rue des Fossés St Jacques 75005 Paris, France

- Symposium registration + proceedings : 20 €
- Support (50 € and more)

See all the informations in English, French, Spanish, Catalan, Portugais, Neerlandais, Greek


Brèves

5 novembre 2009 - Italie : pas de crucifix dans les écoles

Nos amis de la Fédération Italienne de Libre Pensée « Giordano Bruno » nous font parvenir cette (...)

18 juin 2009 - The Dalai Lama in Paris : For the respect of the principle of Separation of Religions and the State

We have been informed that Mr Bertrand Delanoë, the Mayor of Paris, is going to grant the title (...)

30 avril 2009 - L’idée Libre - Revue de la Libre Pensée

Libre Pensée et liberté de conscience à travers le monde Numéro 284 - Mars 2009 Au sommaire de ce (...)

30 mars 2009 - Cité laïque numéro 14

Au sommaire du nouveau numéro : Le rapport du président (Henri Laberge) ; Le point sur les (...)

30 mars 2009 - Mouvement laïque québécois

Contestation des prières : la campagne de financement se poursuit Vous avez répondu en grand (...)