Rome, Illinois ?

vendredi 19 décembre 2008
popularité : 1%

Personnalité catholique en vue, favorable au sénateur de l’Illinois Barack Obama, le professeur de droit Douglas Kmiec, de l’Université Pepperdine, a prédit « un réchauffement des relations USA/Vatican sous une administration Obama, arguant de sa capacité à créer de nouveaux partenariats construits sur la Doctrine Sociale de l’Eglise », selon l’éditorialiste du National Catholic Reporter.

Ancien doyen de droit à l’Université catholique d’Amérique, membre du ministère de la Justice dans les administrations Reagan et Bush, M.Kmiec a d’abord été co-directeur de campagne de Mitt Romney. Il a déclaré au Chicago Tribune que, plus la campagne avançait, plus il découvrait « qu’Obama sonnait plus catholique que la plupart des catholiques que je connais ». Il est l’auteur de « Can a Catholic Support Him ? Asking the Big Question about Barack Obama » et participe également à un réseau en ligne, « Matthew 25 Network », coalition de groupes chrétiens favorables au sénateur Obama.

JPEG - 1.9 ko
Douglas Kmiec

Les relations avec les Etats-Unis sont une priorité diplomatique pour le Vatican, et certains analystes sont allés jusqu’à spéculer sur l’émergence de nouvelles tensions entre Rome et Washington, en cas de victoire d’Obama, à cause de divergences essentiellement sur l’avortement.

Douglas Kmiec rétorque : « Une présidence Obama ouvrirait la voie à ce qui est généralement considéré comme le secret le mieux gardé de l’Eglise catholique à savoir le bilan de sa Doctrine sociale ». Pour lui, bien des préoccupations sociales du Vatican sont largement partie prenante des priorités d’une administration Obama : la santé, le niveau de vie et le salaire minimum, la politique économique, l’essor de la famille et la protection de l’environnement. Il relève également une large identité de vues entre le Vatican et le sénateur sur la guerre en Irak. M. Kmiec va donc jusqu’à prédire que « les relations avec Benoît XVI et le Saint Siège sous une administration Obama seraient très, très positives ».

Comme d’autres personnalités catholiques pro-Obama, le professeur Kmiec doit affronter la question brûlante du droit à l’avortement. Lors d’une conférence en duplex, il a récemment affirmé – l’avortement restant un fléau moral – qu’il lui semblait exister d’autres voies alternatives pour promouvoir le « droit à la vie » que la bataille pour renverser Roe v. Wade, la décision de 1973 de la Cour Suprême légalisant le droit à l’avortement. Face à McCain, « qui représente un point de vue périmé et qui a échoué », Obama serait « la voie nouvelle qui indique que l’issue n’est pas un débat juridique ou philosophique, mais bien dans la main tendue de la compassion » aux femmes en difficulté.

Ainsi, pour le professeur de droit à Duquesne, Nicholas Cafardi, le sénateur Obama « est en faveur d’une intervention de l’État afin de réduire le nombre d’avortements » dont un « filet de sécurité sociale adéquat pour les femmes pauvres qui auraient sinon recours à l’avortement », selon l’hebdomadaire Newsweek.

Bien évidemment, dans le droit fil de ses encycliques, de Rerum Novarum à Mater et Magistra, l’Eglise catholique a plusieurs fers au feu. Mgr Francis George, cardinal de Chicago et président de la Conférence des évêques américains a, en septembre, rappelé ce qu’il considère comme un principe de base : « dans une société juste, la vie humaine innocente, surtout quand elle ne peut pas se défendre, mérite d’être protégée par la loi. Quiconque dénie cela, selon le cardinal, peut prétendre promouvoir le bien commun. Et, puisque l’arrêt Roe vs. Wade dénie en effet cette protection de la loi aux embryons, personne ne peut, sans conscience morale ou logique, prétendre défendre à la fois Roe vs Wade et le bien commun. C’est l’un ou l’autre. »

Selon le New York Times, la déclaration des évêques américains sur l’élection 2008, intitulée « Forming Consciences for Faithful Citizenship », a été écrite de façon à « permettre explicitement aux catholiques de voter pour un candidat qui est pour le droit à l’avortement s’ils votent pour lui pour d’autres raisons »...

Article paru dans La Raison N° 536 – décembre 2008


Annonces

“Secular views in bioethics” Review and Prospects

INTERNATIONAL SYMPOSIUM

Friday, September 30th 2011

Saturday, October 1st , 2011

Campus Universitat de Barcelona

Facultat de Dret de la Universitat de Barcelona

Avda. Diagonal, 684

08034-BARCELO A

Under the auspices of the Observatori de Bioetica i dret and of the Faculte de Droit, universitat de Barcelona (Prof. Maria Casado and Albert Royes)

- Registration form and support – Barcelona symposium

- Registration form and payment (at the order of Libre Pensée) send to : Libre Pensée 10/12 rue des Fossés St Jacques 75005 Paris, France

- Symposium registration + proceedings : 20 €
- Support (50 € and more)

See all the informations in English, French, Spanish, Catalan, Portugais, Neerlandais, Greek


Brèves

5 novembre 2009 - Italie : pas de crucifix dans les écoles

Nos amis de la Fédération Italienne de Libre Pensée « Giordano Bruno » nous font parvenir cette (...)

18 juin 2009 - The Dalai Lama in Paris : For the respect of the principle of Separation of Religions and the State

We have been informed that Mr Bertrand Delanoë, the Mayor of Paris, is going to grant the title (...)

30 avril 2009 - L’idée Libre - Revue de la Libre Pensée

Libre Pensée et liberté de conscience à travers le monde Numéro 284 - Mars 2009 Au sommaire de ce (...)

30 mars 2009 - Cité laïque numéro 14

Au sommaire du nouveau numéro : Le rapport du président (Henri Laberge) ; Le point sur les (...)

30 mars 2009 - Mouvement laïque québécois

Contestation des prières : la campagne de financement se poursuit Vous avez répondu en grand (...)