Luttes pour la laïcité en Espagne et en Catalogne

Albert Riba - Athées de Catalogne et Union des athées et libres penseurs d’Espagne
lundi 5 mars 2007
par  cilalp_france
popularité : 1%

Chers amis, chères amies,

C’est un plaisir et un privilège pour moi d’être aujourd’hui présent pour le centenaire de la loi française de la séparation des Eglises et l’État, dans ce Congrès mondial pour l’athéisme et la libre pensée, en tant que représentant des Athées de Catalogne et de l’Union d’athées et libres penseurs d’Espagne.

Par rapport à l’Union des athées et des libres penseurs, je dois annoncer que les statuts sont déjà terminés et seront soumis à une dernière consultation de tous les partenaires, pour qu’avant la fin de l’année l’association soit légalisée par les autorités compétentes espagnoles. Je vais rappeler les dernières actions de la société espagnole devant les agressions cléricales des catholiques espagnols.

Il y a deux semaines, les exposants les plus rances du vaticanisme et de la droite se sont montrés ensemble à Madrid contre le gouvernement choisi démocratiquement, sous prétexte de défendre la « famille traditionnelle » contre le processus gouvernemental de légalisation des mariages entre homosexuels. Près d’une vingtaine d’évêques ont pris part à la manifestation, nous voulons rappeler ici que pas un seul d’entre eux n’avait pris part aux manifestations contre la guerre en Irak il y a un peu plus d’un an, ils ont préféré changer « leur défense de la vie » contre le « plat de lentilles » de la religion obligatoire pour tous les élèves. La société espagnole, qui dans sa majorité est pour la légalisation des unions d’homosexuels, a réagi avec indignation devant une si grande absurdité, parce que pour beaucoup d’entre nous, nous nous rappelions encore que pendant la dictature franquiste, une manifestation, en plus d’être une infraction, était également un péché.

Par conséquent, nous vérifions une fois de plus que Son royaume est de ce monde, que les guerres et leurs morts, lui importent moins que maintenir le manque de liberté pour tous les hommes et les femmes de jouir de l’amour, et que pour enseigner la religion, on peut vendre la vie des Irakiens. La hiérarchie catholique croit que les gouvernements et les Etats sont légitimes seulement s’ils sont agenouillés à leurs pieds, avec une dépendance totale, c’est pourquoi le Vatican est tellement ami des dictatures. S’ils s’agenouillent c’est qu’ils sont des nôtres, et tous nous savons que « Paris vaut bien une messe »....

Devant cette attitude, notre association va promouvoir une campagne pour l’apostasíe, à laquelle nous avions été réticents par notre tradition non prosélyte, comme protestation et comme rejet de la position de l’Eglise devant le pouvoir civil.

En prévision de l’extension de la « pensée unique » notre association a fait dans le passé, une campagne en défense de la liberté de conscience dans les écoles et les institutions scolaires de la ville de Barcelone, au moyen de conférences pour les étudiants et avec la participation à des colloques et la réalisation de travaux écrits. Nous cherchons actuellement un financement pour l’étendre à toute Catalogne.

Dans cette optique, notre association a commencé une campagne permanente pour la suppression de l’enseignement de la religion dans les écoles et les institutions scolaires d’Espagne, parce que la Constitution définit l’État espagnol comme non confessionnel et, par contre, avec la couverture juridique anticonstitutionnelle des accords concordataires signés avec le Vatican, la religion est enseignée comme une matière qui en aucun cas ne transmet des connaissances, mais des croyances spéculatives et des valeurs morales subjectives, avec l’objectif prosélyte d’obtenir de nouveaux adeptes. Supprimer l’enseignement de la religion, ce n’est pas aller contre les religions mais c’est établir la neutralité idéologique du système éducatif. Un autre terrain de confrontation en Espagne, c’est le financement de l’Église catholique, également basé sur les accords concordataires anticonstitutionnels, qui suppose un détournement d’argent de l’Etat vers l’Eglise, sans aucun accord de ses adeptes, à travers un système fiscal illégal qui, n’arrive toutefois pas à couvrir les frais somptueux énormes des ecclésiastiques et qui nécessite chaque année un « ajustement » dans les budgets et qui n’est ni plus ni moins qu’un cadeau sans contrepartie.

En plus, d’autres formes de financement à travers l’argent de l’État, comme le salaire des professeurs de religion, les prêtres de l’armée bénéficient d’exonérations d’impôts illégales qui, parfois, ont provoqué des menaces de sanction par la Commission de l’Union européenne. Lamentable, l’Espagne n’a pas fait cas de ces avertissements. Une des questions qui mérite notre attention c’est, sans doute, l’échec de la Constitution européenne dû au vote populaire négatif des Français et des Néerlandais. Nous avions tous indiqué les insuffisances du projet de traité, surtout en ce qui concerne les privilèges donnés aux religions dans l’article 52. Les citoyens dans beaucoup de pays ont perçu les irrégularités et l’obscurantisme avec lequel il a été élaboré et nous devons nous féliciter de cet échec. Nous voulons une Europe des personnes et non l’Europe des religions et du capital. Nous avons dans nos mains une nouvelle occasion d’élaborer à nouveau cette Europe qui après la Deuxième Guerre mondiale était entrée dans une ère nouvelle qui mettait un point final aux guerres qui l’avait détruite dans les siècles précédents et que le libéralisme économique souhaiterait kidnapper.

Le cléricalisme intégriste et radical se montre de nouveau dans toute l’Europe, et partout dans le monde, tant dans les religions chrétiennes que dans toutes les autres. Nous nous devons de représenter fidèlement tous les athées et libres penseurs du monde, en dépassant les régionalismes et les nationalismes, sans perdre la richesse de la diversité. Il y a déjà assez longtemps que les organisations qui sont aujourd’hui ici se retrouvent dans des réunions, des congrès et des conventions internationales, pour comparer leurs points de vue et leurs programmes, échanger des expériences et apprendre les uns des autres. Nous connaissons la variété de nos différentes approches. Il sera difficile d’avancer conjointement, mais nous qui sommes libres penseurs, nous appliquerons les principes d’écoute, de dialogue et de négociation, pour nous rendre compte que la diversité et la pluralité sont une richesse. Le respect des approches des autres doit nous les faire assimiler comme source de réflexion et, en aucun cas, ce ne doit être une source de conflits. Eu égard à tout ce qui précède, Ateus de Catalogne et l’Union des athées et des libres penseurs, nous sommes favorables à la constitution de la fédération internationale d’associations athées, de libre pensée et des personnes irréligieuses en général afin de défendre la démocratie, la laïcité et de défendre ce monde comme base du bonheur de ses habitants.

Merci de votre attention.


Annonces

“Secular views in bioethics” Review and Prospects

INTERNATIONAL SYMPOSIUM

Friday, September 30th 2011

Saturday, October 1st , 2011

Campus Universitat de Barcelona

Facultat de Dret de la Universitat de Barcelona

Avda. Diagonal, 684

08034-BARCELO A

Under the auspices of the Observatori de Bioetica i dret and of the Faculte de Droit, universitat de Barcelona (Prof. Maria Casado and Albert Royes)

- Registration form and support – Barcelona symposium

- Registration form and payment (at the order of Libre Pensée) send to : Libre Pensée 10/12 rue des Fossés St Jacques 75005 Paris, France

- Symposium registration + proceedings : 20 €
- Support (50 € and more)

See all the informations in English, French, Spanish, Catalan, Portugais, Neerlandais, Greek


Brèves

5 novembre 2009 - Italie : pas de crucifix dans les écoles

Nos amis de la Fédération Italienne de Libre Pensée « Giordano Bruno » nous font parvenir cette (...)

18 juin 2009 - The Dalai Lama in Paris : For the respect of the principle of Separation of Religions and the State

We have been informed that Mr Bertrand Delanoë, the Mayor of Paris, is going to grant the title (...)

30 avril 2009 - L’idée Libre - Revue de la Libre Pensée

Libre Pensée et liberté de conscience à travers le monde Numéro 284 - Mars 2009 Au sommaire de ce (...)

30 mars 2009 - Cité laïque numéro 14

Au sommaire du nouveau numéro : Le rapport du président (Henri Laberge) ; Le point sur les (...)

30 mars 2009 - Mouvement laïque québécois

Contestation des prières : la campagne de financement se poursuit Vous avez répondu en grand (...)