ILCAF
Religion à l’Ecole :
déclaration commune NSS – Libre Pensée

Septembre 2010
samedi 25 septembre 2010
par  cilalp_france
popularité : 100%

Comme libres penseurs nous demandons la complète séparation des Eglises et de l’Etat et l’abolition de tous les privilèges accordés aux organisations religieuses.

Ce n’est nulle part plus important que dans le domaine de l’instruction et de l’éducation.

Le but de l’Ecole est de permettre aux enfants d’acquérir des connaissances, de développer des aptitudes et d’apprendre à exercer un esprit critique.

Si l’Ecole doit instruire les enfants, elle forme également de futurs citoyens et à ce titre elle doit être une préoccupation essentielle de l’Etat. L’Ecole a également tendance à être le reflet des tensions culturelles et sociales qui affectent la société. Pour cette raison, elle constitue une opportunité (peut-être la meilleure, voire la seule) d’aborder ces questions de manière rationnelle avant que les mauvaises habitudes ne soient bien incrustées. Mais cela n’est possible que si l’Ecole est le reflet de cette diversité.

Dans une société où les tensions raciales et religieuses s’accentuent, les enfants ne doivent pas être séparés en fonction de la religion de leurs parents, à un moment formateur de leur vie.

Des études ont montré combien il est vital que les élèves apprennent les modes de vie et cultures des uns et des autres mais aussi ce qu’ils ont tous en commun. Apprendre à se connaître et à considérer les gens en tant qu’individus est une arme majeure contre les préjugés dans la vie adulte.   Pour toutes ces raisons nous considérons :  
- que tous les enfants doivent être traités de manière égale, quelle que soit la religion ou croyance de leurs parents – ceci incluant bien sûr ceux qui n’ont aucune croyance.
- qu’il ne doit pas y avoir d’endoctrinement, d’instruction religieuse ou de prosélytisme de quelques groupes de pression que ce soit, religieux ou non.
- que les élèves ne doivent être tenus à la pratique d’aucun acte religieux, d’aucune prière dans les écoles.

Là où un acte cultuel est organisé, aucun élève, quelque soit son âge, ne doit être tenu d’y participer, même s’il y assiste.

Chaque élève doit avoir le droit d’être dispensé de culte. Ce droit doit pouvoir être exercé par les élèves eux-mêmes quand il est démontré qu’ils ont la maturité, la compréhension suffisante pour prendre une décision fondée.
- Le créationnisme, incluant les dogmes comme l’Intelligent Design, ne doit pas prendre pied dans les cours de sciences : aucun enseignement basé sur le dogme !

Nous déplorons l’influence grandissante des religions à l’Ecole alors même que la société n’a jamais été aussi sécularisée.

  C’est pourquoi nous combattons dans nos pays respectifs :

 

Au Royaume-Uni :

- Dans les écoles non confessionnelles et académies :
— Aucun culte ne doit être organisé.
— Les cours d’instruction religieuse doivent être remplacés par des leçons d’instruction civique, d’éthique et de philosophie. Ils ne doivent délivrer que des informations de base, sans prosélytisme, sur les grandes lignes des principales religions dans le monde et sur les philosophies non religieuses.

- Dans les écoles religieuses : Sur le principe et à long terme, aucune école publique ne doit être sous contrôle religieux.

En attendant : – Toute discrimination sur la base de la religion (ou de l’absence de religion) est interdite pour les élèves comme pour le personnel (incluant leur admission dans ces établissements) – La participation à un culte ou à un cours religieux doit être facultative pour les élèves. – Les cours d’instruction religieuse ne doivent comprendre que les grandes lignes des principales religions dans le monde et des philosophies non religieuses.

Nous demandons l’abrogation de toute législation contraire à ces idéaux.

 

En France :

 
- Pour le respect de la loi de séparation de 1905 : fonds publics à la seule Ecole publique
- Pour l’abrogation du statut clérical d’Alsace-Moselle
- Pour l’abrogation de la loi Carle : une école publique dans chaque commune !
- Contre la reconnaissance des diplômes catholiques : maintien du monopole de la collation des grades par l’Etat.
- Pour l’abrogation de toutes les lois antilaïques en matière d’instruction !


Annonces

“Secular views in bioethics” Review and Prospects

INTERNATIONAL SYMPOSIUM

Friday, September 30th 2011

Saturday, October 1st , 2011

Campus Universitat de Barcelona

Facultat de Dret de la Universitat de Barcelona

Avda. Diagonal, 684

08034-BARCELO A

Under the auspices of the Observatori de Bioetica i dret and of the Faculte de Droit, universitat de Barcelona (Prof. Maria Casado and Albert Royes)

- Registration form and support – Barcelona symposium

- Registration form and payment (at the order of Libre Pensée) send to : Libre Pensée 10/12 rue des Fossés St Jacques 75005 Paris, France

- Symposium registration + proceedings : 20 €
- Support (50 € and more)

See all the informations in English, French, Spanish, Catalan, Portugais, Neerlandais, Greek


Brèves

7 August 2011 - Swiss teacher fired for not putting up a crucifix in a public school, is reinstated"

Newspaper Le Courrier (Switzerland), in an article (August 6. 2011), informs : The "crucifix (...)

23 December 2008 - Diplômes catholiques reconnus par la France : l’Union européenne antilaïque est en marche !

COMMUNIQUE DE PRESSE – (Extrait) Le 18 décembre 2008, la France et le Saint-Siège (nom (...)

11 December 2008 - Communiqué de presse

FEDERATION NATIONALE DE LA LIBRE PENSEE Membre de l’Union Internationale Humaniste et Laïque (...)