Conclusions et propositions

Keith Porteus Wood - (National Secular Society R.U)
lundi 5 mars 2007
par  cilalp_france
popularité : 1%

Je suis très heureux d’avoir à faire la conclusion de cette journée de travail. Les discours prononcés aujourd’hui nous donnent beaucoup à réfléchir. Charles Bradlaugh, qui a fondé la NSS en 1866 a dit : « Aucun homme ne voit mourir une religion ». L’histoire nous donne des leçons pour l’avenir. La philosophie est importante mais ce dont je voudrais vous alerter ce sont les menaces très réelles auxquelles nous devons faire face aujourd’hui. La responsabilité que chacun d’entre nous partage aujourd’hui, c’est de nous assurer que l’avancée considérable réalisée en 1905 par nos cousins français ne nous file pas entre les doigts comme du sable en 2005. Chaque année, depuis près de 10 ans que j’assure la direction de la NSS, j’écris un rapport annuel. Je suis convaincu qu’au cours de cette décennie les menaces qui pèsent sur la laïcité se sont non seulement accrues mais elle l’ont fait à un rythme accéléré.

Au cours de la décennie écoulée, nos institutions et nos libertés fondamentales ont subi des attaques d’une intensité jamais vue de toute notre vie, et le grand public semble à peine s’en rendre compte. Ellen Johnson a cherché à ne pas se montrer alarmiste, mais je voudrais vous donner quelques exemples, tirés en grande partie du Royaume-Uni. Je pense – surtout quand on les prend ensemble – que ces exemples sont vraiment très inquiétants.

D’abord le fonctionnement de la justice

Ellen a eu raison d’attirer notre attention sur les attaques contre Salman Rushdie et le fait que les institutions prétendument libérales ne l’ont pas soutenu. Mais c’est pire que cela. Les pouvoirs publics n’ont pas fait usage de la loi pour le protéger des menaces et de l’incitation à la violence en condamnant les contrevenants. J’ai discuté de cela avec l’actuel président du Parquet général du Royaume-Uni, mais je n’ai pas obtenu de réponse convaincante.

L’an dernier, il y a eu encore deux nouveaux exemples de délits ou d’incitation à la violence dont se rendus coupables des responsables religieux reconnus, dans le but d’en finir avec la liberté d’expression. Il y a eu une pièce de 65 théâtre critique à l’égard des Sikhs et une émission de télévision tournant le Christ en ridicule. Le monde entier a été informé du soutien de la NSS en faveur de la liberté d’expression en ces deux occasions. Certains reportages ont fait état de mes prédictions selon lesquelles la justice n’engagerait pas de poursuites. Pourquoi ? Parce que les contrevenants étaient des religieux.

Malheureusement, c’est moi qui avais raison et le fait qu’il n’y ait pas eu de poursuites judiciaires était un signe évident et préoccupant. Il y a de plus en plus d’appels pour que les tribunaux islamiques et rabbiniques soient reconnus, seulement dans la procédure civile pour le moment. C’est déjà le cas au Canada. Ils ne sont pas soumis aux lois élaborées dans les circonstances habituelles, ou censées respecter les Droits de l’Homme, comme l’égalité pour les femmes. C’est déjà suffisamment grave. Mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne demande de reconnaître la compétence des tribunaux religieux pour des affaires criminelles – il y aurait une loi et un système judiciaire pour eux et une loi et un système différent pour les autres.

Ensuite notre système législatif : trois exemples

Au Royaume-Uni, depuis 2001, « l’utilisation d’un comportement insultant à l’égard d’une religion » est désormais un délit passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à sept ans. Cela a déjà eu un effet corrosif sur la liberté d’expression. Vous avez été informés ce matin de notre action par rapport à la loi sur la haine religieuse qui est en train d’être discutée au Parlement. Et les Musulmans font pression pour que la loi sur le délit de blasphème soit étendue de façon à les inclure. Il se peut qu’il ne réussissent pas, mais ils peuvent faire obstacle à nos appels pour l’abrogation de la loi. Comme nous le savons, des lois similaires sont en train d’être présentées dans toute l’Europe.

Nous avons même pris en flagrant délit l’Eglise Anglicane du Royaume- Uni en train de demander à son profit la levée exceptionnelle des lois interdisant la discrimination de l’embauche fondée sur l’orientation sexuelle. Ils ont obtenu exactement ce qu’ils voulaient, sans que le Parlement n’ait la possibilité de déposer un amendement.

Et notre démocratie

Tout cela est mis en avant par les cléricaux de toutes les religions qui jouissent d’une grande influence au gouvernement. Sous couvert de l’unité entre les croyants, chacun soutient l’autre, dans tous les cas dans l’espoir de bénéficier ensuite de la réciproque.

Les Concordats du Vatican, qui leur donnent des privilèges énormes, tout comme les traités internationaux, détournent le processus démocratique. Ils ont été récemment utilisés avec des effets dévastateurs pour donner à l’Eglise catholique plus de pouvoir pour endoctriner les enfants et pour qu’on lui verse plus d’argent.

Le pape précédent a demandé aux hommes politiques de se conformer à la ligne politique du Vatican sous peine de se voir refuser la communion voire même d’excommunication. N’a-t-on pas entendu le pape lancer un appel il y a quelques semaines en faveur d’une loi contre la ridiculisation de la religion ? L’influence du Vatican est énorme au sein de l’Union européenne.

Dans les organisations internationales

L’influence du Vatican au sein de l’ONU est importante et ils travaillent avec les Etats musulmans pour agir particulièrement contre les droits des femmes et des homosexuels – et pour diffuser leur croyance selon laquelle les préservatifs ne réduisent pas les risques de transmission du SIDA, même si l’Organisation Mondiale de la Santé n’arrête pas de dénoncer ce mensonge criminel.

Il n’était que trop prévisible qu’à l’ONU récemment personne n’a même tenté de parler en public des victimes du Jihad, et encore moins pour venir en aide aux victimes. Nous devons penser à l’avenir en combattant sans relâche sur les questions d’aujourd’hui. Nous devons apprendre à organiser des campagnes efficaces en utilisant les mass media et les technologies les plus récentes – comme celles que nos adversaires utilisent déjà.

Je profite de ce congrès pour vous informer des suites du Manifeste international pour un humanisme athée et vous expliquer la mise en place du Comité International de Liaison des Athées et des Libres Penseurs, qui comprend d’ores et déjà comme membres les personnes suivantes :

- Agostinelli Alejandro (Argentine)
- Baron Juan Francisco Gonzalez (Espagne)
- Besson Philippe (France)
- Cloutier Bernard (Québec)
- Donayre Gamarra José Antonio (Pérou)
- Estrella Hugo (Argentine)
- Eyschen Christian (France)
- Herrick Jim (Royaume-Uni)
- Hodgkinson Jean (Canada)
- Igwe Leo (Nigeria)
- James Ann (Irlande)
- Johnson Ellen (USA)
- Labrégère Charlette (France)
- Labrégère René (France)
- Lafouge Jacques (France)
- Lepeix Roger (France)
- Masson Henri (Esperanto-France)
- Mateus Luis (Portugal)
- Mbille Martin (Cameroun)
- Mbom Alex (Cameroun)
- Dr Mueller Volker (Allemagne)
- Nkunzimana Paul (Burundi)
- Dr Enyeribe Onuoha (Nigeria)
- Dr Opreti Gopi (Népal)
- Rand David (Québec)
- Riba Albert (Espagne)
- Robyn Johannès (Belgique)
- Salamero Joachim (France)
- Thain Richard (Canada)
- Tietze Ulrike (Allemagne)
- Wallace Max (Australie)
- Whitehead Fred (USA)
- Wood Keith Porteus (Royaume-Uni)

Pour conclure nous soumettons ce texte à votre approbation.


Annonces

“Secular views in bioethics” Review and Prospects

INTERNATIONAL SYMPOSIUM

Friday, September 30th 2011

Saturday, October 1st , 2011

Campus Universitat de Barcelona

Facultat de Dret de la Universitat de Barcelona

Avda. Diagonal, 684

08034-BARCELO A

Under the auspices of the Observatori de Bioetica i dret and of the Faculte de Droit, universitat de Barcelona (Prof. Maria Casado and Albert Royes)

- Registration form and support – Barcelona symposium

- Registration form and payment (at the order of Libre Pensée) send to : Libre Pensée 10/12 rue des Fossés St Jacques 75005 Paris, France

- Symposium registration + proceedings : 20 €
- Support (50 € and more)

See all the informations in English, French, Spanish, Catalan, Portugais, Neerlandais, Greek


Brèves

5 novembre 2009 - Italie : pas de crucifix dans les écoles

Nos amis de la Fédération Italienne de Libre Pensée « Giordano Bruno » nous font parvenir cette (...)

18 juin 2009 - The Dalai Lama in Paris : For the respect of the principle of Separation of Religions and the State

We have been informed that Mr Bertrand Delanoë, the Mayor of Paris, is going to grant the title (...)

30 avril 2009 - L’idée Libre - Revue de la Libre Pensée

Libre Pensée et liberté de conscience à travers le monde Numéro 284 - Mars 2009 Au sommaire de ce (...)

30 mars 2009 - Cité laïque numéro 14

Au sommaire du nouveau numéro : Le rapport du président (Henri Laberge) ; Le point sur les (...)

30 mars 2009 - Mouvement laïque québécois

Contestation des prières : la campagne de financement se poursuit Vous avez répondu en grand (...)