APPEL POUR LE CONGRES MONDIAL

4 juillet 2005
dimanche 4 mars 2007
par  cilalp_france
popularité : 100%

La Fédération nationale de la Libre Pensée française prend l’initiative, à l’occasion de son congrès national, réuni à Toulouse du 8 au 10 juillet 2004, de lancer l’appel inaugural pour la tenue du congrès mondial de la Libre Pensée, à Paris, le lundi 4 juillet 2005.

2005 sera l’année du centenaire du vote de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en France. Cette loi a fait de la liberté absolue de conscience une liberté démocratique fondamentale. Cette conquête démocratique est aujourd’hui le dénominateur commun de tous ceux qui œuvrent à la libération totale, sociale, politique et économique de l’Humanité, comme le réclamait le congrès mondial de la Libre Pensée à Rome en 1904 : « La Libre Pensée est laïque, démocratique et sociale, c’est-à-dire qu’elle rejette au nom de la dignité de la personne humaine ce triple joug : le pouvoir abusif d’une autorité en matière religieuse, du privilège en matière politique et du capital en matière économique ».

C’est dans cette tradition que le Manifeste international pour l’humanisme athée, manifeste de fondation du Comité International de Liaison des Athées et des Libres Penseurs, déclare :

« La reconnaissance de cette liberté de conscience a été démontrée à plusieurs reprises dans l’histoire : dans le Premier Amendement de la Constitution des Etats-Unis en 1789, dans la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en France en 1905, dans la séparation des Eglises et de l’Etat au Mexique en 1917, et dans le décret de séparation de l’Eglise et de l’Etat en URSS en 1918.

En conséquence, nous exigeons deux choses :

1. Au plan individuel, nous nous prononçons pour le développement international de l’athéisme, qui est la seule base du véritable humanisme. Si la croyance aux dieux perdure, alors il ne peut pas y avoir de place digne pour l’homme. Nous devons choisir, et nous avons choisi l’homme. Nous entendons souligner que l’athéisme (dans des endroits tels que l’Inde ou la Grèce antique) est une philosophie très ancienne, qui existe depuis bien avant la plupart des religions et des sectes.

2. Parce que la véritable liberté de conscience ne peut exister qu’au travers de la neutralité des États et des services publics en matière philosophique (religieuse ou anti-religieuse), nous demandons la complète séparation de l’Etat et des Eglises dans tous les pays. Aucun gouvernement n’a le droit d’imposer à ses citoyens la croyance religieuse ou l’incroyance religieuse.

Nous soutenons sans condition la laïcité et la neutralité des gouvernements qui laissent chaque individu libre de choisir et d’exprimer ses propres croyances, sans aucune contrainte sociale ni gouvernementale. » Ce manifeste a reçu un écho certain sur tous les continents. Sont signataires à ce jour : Fédération Nationale de la Libre Pensée (France), American Atheists (USA), Union des Athées (France), Dachverband Freier Weltanschauungs-Gemeinschaften (Deutschland), Nigerian Humanist

Appel au congrès mondial de la Libre Pensée pour l’athéisme et la pensée libre

Lundi 4 juillet 2005 de 9 heures à 18 heures Conseil Economique et Social - 9 place d’Iéna – 75016 Paris


Publications

Derniers articles publiés